(24/7) 09.74.77.43.10 contact@pflutece.com

Crémation et dispersion des cendres : que faire des cendres ?

Respectueux des volontés de votre défunt, après concertation familiale ou par choix personnel, vous avez opté pour sa crémation. Il vous revient maintenant de décider du devenir des cendres après crémation. Comment concilier les contraintes de la législation et vos aspirations profondes ?

✔ Qualité ✔ Discrétion ✔ Professionnalisme

Crémation et dispersion des cendres : ce que dit la loi

La crémation et la dispersion des cendres sont strictement encadrées par la législation funéraire.

La loi du 19 décembre 2008 dispose des délais autorisés pour procéder à la crémation, de la destination des cendres funéraires et des conditions de leur dispersion.

Alors qu’auparavant les cendres pouvaient être conservées au domicile de la famille du défunt, il n’existe plus que deux destinations autorisées (art. L2223-18-2 CGCT). Leur dispersion n’est possible que dans un cimetière ou un site cinéraire, ou dans la nature. Rien ne s’oppose à ce que l’on garde ensuite l’urne vide chez soi.

Ces mesures restrictives ont été prises consécutivement à de nombreux abus de personnes qui, ne sachant que faire des cendres après crémation, les répandaient ou abandonnaient les urnes dans des lieux publics.

L’identité du défunt ainsi que la date et le lieu de dispersion de ses cendres doivent être inscrits sur un registre créé à cet effet en mairie de son lieu de naissance (Art.L. 2223-18-3).

Dispersion des cendres

Urne funéraire ou cendres seules ?

Il est légal d’inhumer une urne « dans une propriété particulière » sous réserve de l’obtention préalable d’une autorisation municipale (rarement accordée).

Il est également possible de la transporter à l’étranger (avec un laissez-passer de la préfecture, les papiers requis par le pays de destination, ainsi que le scellement de l’urne). Il n’existe pas de contrainte particulière lors de déplacements sur le territoire national.

Depuis le décret d’application en janvier 2013 de la loi du 19 décembre 2008, les communes au-delà de 2000 habitants sont tenues de disposer d’un aménagement cinéraire.
On peut ainsi disperser des cendres dans le jardin du souvenir, secteur gratuit aménagé à cet effet où l’identité des personnes dont les cendres ont été répandues figure sur un monument commun.

Contrairement aux sépultures traditionnelles, cet espace est collectif et de conception variable selon les municipalités.
Le concept le plus rencontré est un terrain engazonné sur lequel les cendres funéraires sont répandues au moyen d’un « dispersoir ». Cependant, en raison de l’entretien fréquent du gazon et de l’absence d’emplacement réservé à son défunt, la famille peut ressentir une certaine difficulté au recueillement.

Aussi, bien que la dispersion doive être effective, certains cimetières autorisent-ils les familles à répandre les cendres au pied d’un végétal particulier, qui tient alors lieu de repère affectif à leurs visites.

Dans l’enceinte d’un cimetière, l’urne a aussi sa place au jardin des tombes cinéraires, espace paysager où les familles peuvent créer une tombe dédiée à leur défunt.

L’urne peut être déposée dans un columbarium (construction collective de plusieurs cases) ou un cavurne (caveau de petites dimensions érigé sur une concession funéraire). Elle peut également être scellée sur un monument funéraire.

Enfin, la dispersion des cendres en mer de l’urne avec son contenu est autorisé, sous réserve qu’elle soit faite en un matériau biodégradable.

Quant aux cendres seules, elles peuvent être répandues en pleine nature (à l’exception des voiries et jardins publics, de tout espace limité et clos, dont les jardins privés), par voie aérienne, et en pleine mer (mais pas dans les fleuves et rivières).

En hommage à son défunt, votre famille a choisi la crémation pour ses funérailles. PF Lutèce met à votre service les acquis de plus de 20 années d’expérience dans le domaine funéraire, en vous accompagnant dans le choix d’un crématorium, la mise en bière, le transport du corps, le suivi du protocole, l’accueil des familles, la mise à disposition d’un registre. Après la cérémonie, PF Lutèce reste à vos côtés pour vous conseiller dans votre décision quant au devenir des cendres après crémation.

Que vous optiez pour la dispersion par vos soins dans la nature, ou pour le dépôt de l’urne dans l’espace dédié d’un cimetière, PF Lutèce vous assiste dans la demande des autorisations requises, et effectue les travaux de cimetière nécessaires. Grâce à sa présence à l’International, PF Lutèce se charge de toutes les démarches de rapatriement des cendres de votre défunt.

Confiance & Bienveillance