Enterrement bouddhiste : Présentation de la cérémonie et du rituel funéraire

Dans le bouddhisme, la relation avec la mort est bien différente de celle enseignée par les religions occidentales. Le décès est perçue comme une libération. L’esprit se libère pour passer à une autre étape. L’organisation d’un rite bouddhiste lors d’un décès nécessite la présence d’une personne ayant une grand connaissance de la voie indiquée par Bouddha. Souvent, les familles pratiquant le bouddhisme optent pour une cérémonie bouddhiste qui s’approche au plus près de celles pratiquées en Asie sans être pour autant strict. En effet de nombreux tibétains sont bouddhistes.

Enterrement Bouddhiste

Comment se déroule un enterrement bouddhiste ?

Pour atteindre le Nivarna ou l’Éveil, les cérémonies bouddhistes sont tenues de respecter certains rites funéraires. Après le décès d’un proche, le corps ne doit pas être manipulé sans un rituel précis afin de libérer l’esprit. Si le corps est déplacé, des gestes rigoureux sont alors accomplis afin de mettre le corps dans une position formelle, celle de Bouddha à sa mort (sur le côté droit, main gauche sur la cuisse gauche du défunt et main droite sous le menton). Le crâne doit être touché en premier pendant la cérémonie afin de libérer l’esprit et la conscience par le sommet du corps. Dans le rite funéraire de la réincarnation évoquée dans la religion bouddhiste, le transfert des mérites vient après. Durant la cérémonie bouddhiste à la pagode, des prières sont dites par la famille et les proches. Elles s’accompagnent de la lecture de mantras et des textes sacrés. On évoque la mémoire et la vie du défunt à la 3ème personne et au passé pour respecter le processus de réincarnation et de transfert de conscience qui a déjà débuté. Après cette étape terminée, l’enterrement funéraire bouddhiste pourra être effectué.

Comme les rituels funéraires varient en fonction des origines du défunt et des courants de pensées, les familles peuvent procéder au choix à l’enterrement du corps ou à sa crémation. En France, la famille du mort et les moines bouddhistes assistent ensemble à la crémation. Après la crémation, les cendres funéraires sont apportées à la famille qui pourra ensuite procéder à l’enterrement bouddhiste. Si en Asie, la tradition permet aux bouddhistes de conserver les cendres sur un site religieux, à la pagode, cette coutume n’est pas rendu possible en France car il est interdit de garder les cendres dans un lieu de culte plus d’une année. Les cendres du mort seront alors transportées dans le caveau familiale. Des offrandes accompagnent l’inhumation de l’urne funéraire. Durant ce rite bouddhiste, des fleurs de deuil blanches sont privilégiées. La sépulture sera recouverte quant à elle de couronnes colorées.

PF Lutèce est là pour vous aider dans l’organisation d’un enterrement bouddhiste

Avec plus de 20 ans d’expérience, l’entreprise de pompes funèbres PF Lutèce dispose du savoir-faire pour accompagner lors du décès et les obsèques d’un défunt en respect du rite bouddhiste. Nous vous aidons dans les différentes étapes de la cérémonie, de la mise en relation avec un moine bouddhiste, au choix du crématorium, sans oublier le rituel de l’habillement du corps proposé dans le bouddhisme. Nous sommes à vos côtés pour effectuer toutes les démarches administratives indispensables.
Aussi, grâce à notre présence internationale, nous pouvons en outre effectuer des missions de rapatriement de corps bouddhiste d’un proche où qu’ils soient dans le monde. Nous mettons tout en œuvre pour préparer et procéder aux funérailles dans les meilleures conditions. Pour toutes questions ou demande de devis, nous sommes à votre disposition 7 jours sur 7, 24 heures sur 24.