(24/7) 09.74.77.43.10 contact@pflutece.com

Inhumation : le guide complet

L’inhumation : Définition

L’inhumation est un rituel funéraire qui consiste à mettre en terre un défunt. Également appelée enterrement, l’inhumation est une cérémonie traditionnelle et familiale qui consiste à placer le corps de la personne sous terre, après l’avoir déposé au préalable dans un cercueil ou une urne. Elle se déroule sur un terrain privé ou sur un terrain commun, le plus souvent dans la commune de résidence du défunt. Ainsi une inhumation se présente-t-elle à la fois comme un acte traditionnel et comme une démarche administrative.

✔ Qualité ✔ Discrétion ✔ Professionnalisme

Qu’est-ce qu’une inhumation ?

L’inhumation, que l’on appelle communément enterrement, constitue la dernière étape des obsèques. L’inhumation correspond à la mise en terre du corps, placé auparavant dans un cercueil (ou dans une urne en cas de crémation). En France, tout le monde a le droit d’être inhumé et c’est le défunt qui exprime son choix et ses volontés concernant les modalités de ses funérailles lors de la rédaction d’un contrat obsèques établi lors de son vivant. Lorsque cette formalité n’a pas été réalisée, c’est à la famille que reviennent le choix et l’organisation de la cérémonie. Elle choisira une entreprise de pompes funèbres qui prendra en charge l’intégralité de l’organisation des funérailles en respectant autant que possible les désirs des proches du défunt. 

 Quelles sont les modalités pour une inhumation ?

Une inhumation doit avoir lieu au plus tard dans un délai de six jours ouvrables après la date du décès de la personne. Dans certains cas, il est possible d’obtenir une dérogation de la part du préfet de la région, par exemple lorsque la personne est décédée à l’étranger.

L’inhumation d’une personne défunte, dans un cercueil ou dans une urne, peut être effectuée selon différentes options de sépultures : 

  • Dans une tombe, en pleine terre sur une concession ou sur un terrain privé ; 
  • Dans un caveau familial lorsque la famille en possède ou en acquiert un ; 
  • Dans un cavurne pour les urnes ;
  • Dans un caveautin (monument funéraire en béton à mi-chemin entre le caveau et la tombe) ;
  • Dans un enfeu (niche dans un mur destinée à accueillir un tombeau).

Toutes les personnes résidant dans une commune française peuvent être enterrées dans un cimetière communal, lorsqu’elles sont décédées dans la commune ou lorsque la famille en fait la demande. Le corps peut également être inhumé dans la commune dans laquelle se trouve le caveau familial. Enfin, il est également possible d’enterrer le corps d’un défunt sur un terrain privé. Cette possibilité sera cependant soumise à une autorisation préalable du préfet. 

Quelles sont les démarches pour une inhumation ?

Afin de procéder à l’inhumation d’une personne défunte, la famille peut s’adresser directement à l’entreprise des pompes funèbres qu’elle a choisie afin de réaliser les différentes formalités. Chez Lutèce, nous accompagnons les familles à chaque étape du processus et prenons en charge toutes les démarches administratives pour procéder à l’inhumation. Avant d’inhumer un corps, il est en effet nécessaire de demander au préalable une autorisation auprès de la mairie de la commune qui abrite la dernière demeure du défunt. Cette autorisation sera délivrée par un officier de l’état civil sur présentation des justificatifs nécessaires, et notamment d’un certificat médical. Parmi les autres démarches à réaliser, il faudra procéder à : 

  • Une déclaration du transport du corps ; 
  • Une demande d’autorisation de mise en bière du défunt ; 
  • La fermeture définitive du cercueil ; 
  • Une demande signée de la personne en charge des obsèques, il peut s’agir d’un conjoint ou d’un descendant ; 
  • La demande d’un acte de décès.

La personne référente pour l’organisation des funérailles devra également préciser les modalités de l’enterrement et les précisions relatives aux souhaits de mise en terre.

Comment se déroule une cérémonie d’inhumation ?

La cérémonie et le déroulement de l’inhumation sont entièrement pris en charge par l’organisme de pompes funèbres (la mise en bière, la fermeture du cercueil et la mise en terre ou la fermeture du caveau) choisi par la famille et les proches. La famille pourra s’occuper de certains détails en informant son prestataire. Ainsi, la famille sera chargée de choisir le modèle du cercueil, les différents accessoires funéraires éventuellement souhaités ou d’autres détails. 

Le jour de l’enterrement, après avoir effectué la mise en bière, les employés des pompes funèbres sont chargés de transporter le cercueil ou l’urne jusqu’au lieu de sépulture. La famille et les invités peuvent suivre en forme de cortège le corbillard, c’est-à-dire le véhicule transportant le corps du défunt, jusqu’à l’endroit choisi pour l’inhumation. Les employés transportent ensuite le cercueil jusqu’à la tombe ou le caveau. C’est également le moment lors duquel les fleurs et les couronnes sont amenées par les pompes funèbres autour de la sépulture. Un temps peut être observé afin de rendre un hommage au défunt, faire ces derniers adieux ou une prière selon la confession. Les proches peuvent également prendre la parole si tel est leur souhait. À l’issue de ce dernier hommage, en présence ou non de la famille ou des invités, le personnel des pompes funèbres procédera à la mise en terre ou à la fermeture du caveau.

Comment se passe une crémation

Quel est le coût d’une inhumation ?

Le prix d’une inhumation est variable et il dépendra de plusieurs facteurs. Ainsi, en moyenne, le coût total d’une inhumation peut être compris entre 2000 et 5000 € en fonction de la localisation géographique ou des prestations choisies. La plupart des entreprises de pompes funèbres offrent la possibilité de réaliser en ligne un devis gratuit. Celui-ci se base sur le coût des prestations suivantes : 

  • La prestation de transport du corps (porteurs, véhicules…) ;
  • Le choix du cercueil et des accessoires comme les poignées, le capiton ou l’oreiller ;
  • Le choix de l’urne lorsqu’il s’agit d’une crémation ;
  • Les démarches administratives obligatoires ; 
  • Les frais relatifs à l’organisation d’une cérémonie religieuse ou civile ; 
  • Les frais de creusement d’un caveau ou de crémation. 

Parmi les frais à prendre en considération, la pierre tombale et les différentes marbreries représentent également un coût qui pourra être ajouté à ce devis.

Retrouvez nos différentes prestations

 

Confiance & Bienveillance